Guitel Point M, une entreprise qui ne connaît plus la crise

Publié dans le numéro 3510 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Si la société Guitel a connu des difficultés financières voilà quelques années, aujourd’hui, celle ci ne connaît plus la crise. Rachetée en 2011 par le groupe CDE Blangis celle-ci a su se diversifier et compléter ses références. Elle propose une gamme de produits complémentaires tels que des chariots et diables, des accessoires de portail et produits de quincaillerie de la marque Guitel à destination d’industriels, de grandes surfaces spécialisées de bricolage et de grossistes. Plusieurs produits phares lui ont permis de se faire connaître et de se développer comme notamment la roulette de chariot de supermarché de marque Caddie ou encore la roue brevetée Resilex.

Une société en plein essor

Lors des rendez vous de l’industrie, David Blangis (à gauche) a présenté l’entreprise Guitel Point M au président de la CCI Philippe Enjolras et à Jean-Louis Bernard, directeur industrie de la CCI de l’Oise.

Lors des rendez vous de l’industrie, David Blangis (à gauche) a présenté l’entreprise Guitel Point M au président de la CCI Philippe Enjolras et à Jean-Louis Bernard, directeur industrie de la CCI de l’Oise.

« La société est en plein essor en raison du développement de nouveaux produits et de nouvelles niches. Une modulation d’horaires a été mise en place avec le personnel qui adapte son compteur d’heures selon les commandes », souligne la responsable technique du site de Crisolles Vanessa Lambert. L’ambition de David Blangis est de permettre à Guitel Point M de redevenir l’un des leaders français du secteur des roues et roulettes et de relocaliser la fabrication de roulettes en Picardie. Ce pari est en passe d’être gagné. David Blangis s’est appuyé sur les compétences de ses collaborateurs et sur le programme Dinamic mis en oeuvre l’an dernier par la chambre de commerce et d’industrie de l’Oise.

Un programme sur neuf mois
La chambre consulaire souhaite contribuer à la promotion de l’industrie du département en accompagnant les chefs d’entreprises et les collectivités locales. « C’est pourquoi cet accompagnement sur neuf mois aide à faire le choix sur des projets et avoir une vision globale de l’entreprise. Ces visites sur les sites permettent de toucher les problématiques de chacun et de réfléchir ensemble aux solutions apportées et d’en faire profiter les autres ressortissant », précise Philippe Enjolras président de la CCI de l’Oise. Suite à ce programme, l’entreprise a vu une évolution positive assez impressionnante fin d’année. L’intégration de trois machines d’injection plastique permettant de produire en interne de nombreuses références de roues dont la fabrication avait été délocalisée en Chine et en Italie. La réimplantation des stocks dans un nouveau bâtiment avec des emplacements appropriés qui améliorent notablement les flux logistiques. L’informatisation complète de phase de commandes avec l’arrivée d’assistants numériques personnels a permis plus de confort aux opérateurs ainsi que des gains de productivité. En parallèle de la société Guitel Point M, David Blangis a créé en octobre 2013 DB innovative à Noyon, société indépendante dédiée à l’innovation. Designers, ingénieurs et juristes mettent leurs compétences au service d’entreprises qui n’ont pas la ressource interne mais qui désirent innover et proposer de nouveaux produits.