L’industrie, moteur de l’économie Picarde

Publié dans le numéro 3506 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Par la nature de son environnement économique, la Picardie s’est lancée depuis 2005, année de création du Printemps de l’industrie, dans une vaste stratégie de développement et de valorisation de son industrie qui reposerait sur la formation et l’innovation.
En France, la Picardie est une des régions les plus industrialisées : un quart de la population travaille dans ce secteur d’activité. L’industrie y occupe alors une place prépondérante et est au coeur du dynamisme économique de la région. Initiative du conseil régional de Picardie, en partenariat avec l’Union européenne, qui co-finance cette action, mais aussi avec la Chambre régionale de commerce et d’industrie de Picardie, l’académie d’Amiens, le centre régional de documentation pédagogique de l’académie d’Amiens/Picardie, et Ombelliscience Picardie, le Printemps de l’industrie est une vitrine exceptionnelle pour accroître le rayonnement économique de la région.
Ces trois semaines permettent chaque année de découvrir ou redécouvrir les industries picardes. Il s’agit de l’occasion rêvée pour les Picardes et Picards, de visiter les principaux fleurons industriels de la région.
Il est prévu encore cette année, une participation importante puisque le grand public et les scolaires pourront visiter plus de 130 entreprises, laboratoires, sites industriels, rencontrer des professionnels du secteur, visiter des sites patrimoniaux, assister à des conférences, des expositions. Depuis 2006, année de la première édition, l’offre est constamment en augmentation ainsi que le nombre de visiteurs qui ne cesse de croître pour atteindre un total de 140 000. Entre 2006 et 2012, l’affluence est passée de 13 000 à 21 000 visiteurs.

L’Europe à la fête

La 9e édition du Printemps de l’industrie débutera le 20 mars.

La 9e édition du Printemps de l’industrie débutera le 20 mars.

Au sein de l’Union européenne, la Picardie a parlé d’une voix forte afin de mettre en évidence le poids de l’industrie dans la relance de la croissance économique sur le vieux continent. Cette prise de position a inspiré les promoteurs du Printemps de l’industrie 2014 en arrêtant le thème de cette année sur l’engagement des régions européennes envers l’industrie : le choix de l’industrie, regards croisés sur l’industrie des régions européennes.
Pour cette nouvelle édition, la Picardie accueille d’autres régions d’Europe et a organisé une exposition au Carré de la République à Amiens, avec pour thème le choix de l’industrie en Europe : des jeunes et leurs territoires. Elle aura le mérite de mêler témoignages, interviews, portraits, documents de jeunes qui ont fait le choix de l’industrie et de présenter également les différentes structures industrielles de nos voisins européens.

Objectifs
À l’échelle locale, cet événement hors norme vise à transmettre aux Picards une image valorisée de leur industrie. L’objectif principal des entreprises participantes est de transmettre leur passion à l’ensemble des visiteurs. Pour Norbert Mouton, responsable marketing au sein de Forest-Liné dans la Somme, « il faut redorer le blason des industriels, c’est pourquoi on ouvre nos portes aux jeunes, aux passionnés, au grand public afin de changer l’image négative de l’industrie. » Le message est identique chez Hervé Bouche, responsable du recrutement pour le groupe Poclain Hydraulics dans l’Oise : « Il est important de faire découvrir l’industrie, les métiers qui s’y cachent afin de modifier l’image passée de l’industrie auprès du grand public et des scolaires. » Et, il ajoute que pour cela, « il faut ouvrir nos portes et le faire surtout dans la plus grande transparence. » Norbert Mouton affirme que « la participation au Printemps de l’industrie est cruciale pour promouvoir ce secteur et ses différentes innovations dans un souci de répondre à un besoin de renouvellement du personnel. D’où l’idée d’attirer le maximum de jeunes en leur faisant découvrir nos coeurs de métiers. » On l’aura compris, les entreprises picardes travaillent pour l’avenir mais à long terme et veulent, à travers leur participation active à cet événement, valoriser la réussite de leurs industries.
À l’échelon européen, selon Claude Gewerc, président du conseil régional de Picardie, « il s’agit de faire découvrir les richesses de l’industrie Picarde, de façon à la rendre plus  attractive, ouverte aux échanges et aux partenariats. »

Romain Millet