La Picardie dans le vent

Publié dans le numéro 3504 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le rotor d’une nacelle dans l’atelier.

Le rotor d’une nacelle dans l’atelier.

La plate-forme WindLab est installée dans les locaux de la Cité scolaire d’Amiens et met à disposition un mât d’exercice de 30 mètres, un atelier d’électromécanique, une cabine pour travaux sur matériaux composites et trois nacelles dont la nacelle E42 offerte par la société Enercon, premier opérateur éolien en Picardie. WindLab accueille aujourd’hui des demandeurs d’emploi, qui suivent une formation qualifiante de technicien de maintenance de parc éolien. 30 stagiaires ont été admis, répartis en deux sessions, organisées par Promeo et le Greta d’Amiens. Cette plate-forme d’excellence, la mieux équipée de France, a également pour vocation de devenir un centre de ressources et d’orientation sur la filière éolienne. Elle permet également de soutenir des entreprises pour des opérations liées à la recherche et au développement et stimule la stratégie de développement de la filière éolienne dans la région. Fin janvier, nombreux étaient les professionnels de l’éolien à l’inauguration de la plate-forme Windlab en présence du président de Région, du Préfet et du Recteur, à la Cité scolaire à Amiens. Areva-GDF Suez et EDF Energies Nouvelles-wpd offshore, les deux consortiums qui ont remis récemment une offre sur le projet éolien en mer au large du Tréport dans le cadre du second appel d’offre, ont notamment manifesté leur intérêt pour WindLab, et souhaitent pouvoir s’appuyer sur ce centre pour la formation des futurs techniciens qui interviendront sur le parc éolien offshore.

Des emplois aujourd’hui et demain
D’ici à 2020, plus de 1 100 éoliennes seront présentes sur le territoire picard et nécessiteront l’expertise de 250 techniciens de maintenance. En ajoutant les perspectives d’installations des régions limitrophes, les postes à pourvoir s’élèveront à près de 400. Les futurs champs éoliens off-shore dont celui du Tréport à proximité des côtes picardes offriront également un nouveau terrain de création d’emploi pour des techniciens formés dans quelques années. Une ambition que WindLab permettra à coup sûr de concrétiser grâce à sa formation hautement qualifiante. « Le mât d’entraînement de 30 mètres, équipé d’un ascenseur, peut être loué aux entreprises, organismes intéressés pour la réalisation de formations de travail en hauteur, comme récemment pour une société française de cordistes, indique Virginie Renault, chargée de mission développement des énergies renouvelables à la direction générale des services du conseil régional. Cellesci peuvent se réaliser par elles-mêmes ou par l’intermédiaire d’une structure habilitée sur le site. L’atelier, la salle de cours, des équipements tels que l’évacuateur peuvent également être loués à la journée ».