Habillez-vous sur Clamissa.com

Publié dans le numéro 3503 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Cet habitant du Vimeu vend des vêtements sur internet.

Cet habitant du Vimeu vend des vêtements sur internet.

Tee-shirts, sweats, vestes zippées, pulls, jeans, pantalons, joggings, blousons, accessoires, chaussures… de marques très recherchées… Le site internet Clamissa.com a tout ce qu’il faut pour refaire son dressing avec des grandes marques tendances à petits prix. Il vient d’être fondé par Franck François, un habitant de Friville-Escarbotin. Clamissa est la contraction des prénoms de ses enfants et de son épouse.

Prix les plus bas
« Je suis passionné d’internet et des ordinateurs, confie cet auto-entrepreneur. Un site sur les vêtements, c’est ce qui me tentait le plus. J’ai toujours été fan de vêtements. Ma boutique en ligne propose aux femmes et aux hommes des produits de grandes marques issus du destockage ou des nouvelles collections, mais toujours parmi les prix les plus bas du web. J’ai fait une étude de marché sur les marques les plus connues. Je sais ce qui se vend et ce qui ne se vend pas. J’ai été aussi aidé par la boutique de gestion. »
Son site a été réalisé par une agence et il a suivi une formation pour pouvoir le gérer. Les photos sont transmises par le fournisseur ou viennent de Google. Il avoue une remise de 10 à 30 % en moyenne sur les tarifs proposés dans les magasins : « Je travaille avec des fournisseurs grossistes, explique t-il. J’applique les prix que je veux mais j’essaie d’être le plus bas possible en réduisant ma marge. Pour le moment, je réinjecte mes bénéfices dans le site pour grossir mon catalogue qui propose une centaine de produits. »
Son site figure sur des places de marché très connues sur le web. Il a aussi créé une page « J’aime » sur Facebook qui enregistre près de 250 inscriptions : « C’est vraiment un bon moyen de communication ». Ce qui lui assure une visibilité certaine. Les frais de port réduits en temps normal sont gratuits dès 50 euros d’achats, somme qui représente le panier moyen des clients. Il promet une livraison en 48 à 72 heures. Sweats, jeans, tee shirts, doudounes etc. ont un beau succès. Un site c’est beaucoup de travail en particulier au niveau du référencement.
« Les gens aiment acheter via internet, souligne t-il. Devant l’ordinateur, c’est agréable. Ça évite de se déplacer dans les grandes surfaces où il y a du monde. C’est surtout les hommes qui commandent par internet. J’ai eu 4 000 euros pour me lancer. Les banques sont difficiles. Elles ne croient pas trop au e-commerce. » Le site devrait proposer prochainement des produits pour les enfants. Si le succès se confirme, Franck François pourrait ouvrir d’autres sites de ventes en ligne et pourquoi pas, faire grossiste. Il envisage aussi d’ouvrir un vrai magasin de vêtements destockés, il n’y en a pas encore dans la région du Vimeu.