Le boom de l’agriculture biologique en Picardie

Publié dans le numéro 3487 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

De nombreux producteurs proposent des produits en vente directe.

De nombreux producteurs proposent des produits en vente directe.

L’agriculture biologique constitue un mode de production qui trouve son originalité dans le recours à des pratiques culturales et d’élevages soucieux du respect des équilibres naturels. Elle permet la création d’activités et d’emplois, maintient la fertilité des sols, développe la biodiversité et préserve l’environnement. De plus en plus d’exploitations agricoles se sont engagées en agriculture biologique ; selon le chiffre de l’observatoire régional de l’Agriculture biologique en Picardie (ABP), le nombre d’exploitations agricoles engagées en agriculture biologique en Picardie s’élève fin 2011 à 213, soit plus +22,4 % comparé à 2010. L’Oise reste en tête de liste avec 4 624 ha en bio, 2 346 ha dans la Somme et 1 980 ha dans l’Aisne.

La vente en circuit court

De nombreux producteurs se tournent aussi vers la commercialisation en circuits courts et proposent des produits en vente directe sur les marchés ou dans des magasins à la ferme. Les Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap), ont pour but de créer un lien direct entre paysans et consommateurs. Ces derniers s’engagent à acheter la production du maraîcher à un prix équitable. Elles concernent une cinquantaine de producteurs picards. Pour les maraîchers, les volumes de production sont plus adaptés à ce type de vente. Pour les exploitations en viande bovine et de volaille, c’est l’absence de filière longue régionale et la forte demande des consommateurs qui favorisent ce mode de distribution.
La grande distribution est le lieu d’achat privilégié des produits biologiques, viennent ensuite les magasins spécialisés et la vente à la ferme. L’enseigne Intermarché a ainsi souhaité rendre visible le bio : « En Picardie c’est la centrale d’achat de Canly près de Compiègne qui achète pour toute la région et qui assure quotidienne-ment la livraison en point de vente. Les Intermarché picards, entreprises indépendantes, proposent ces produits bio selon les attentes de leur clientèle et en privilégiant les produits de saisons et régionaux. L’offre diffère donc d’un magasin à l’autre », souligne Hélène Massonnet de la direction de la communication et de l’information Les Mousquetaires région Nord. Pour conforter et développer la capacité de production biologique picarde, le conseil régional finance des programmes d’accompagnement des agriculteurs par l’ABP et par la fédération des Amap de Picardie. Un soutien fort apprécié des agriculteurs biologiques de la région. Le conseil régional incite également les gestionnaires et les cuisiniers des lycées picards à utiliser des produits issus de l’agriculture biologique en proposant des actions de formation et la prise en charge des surcoûts. Pour la troisième année consécutive, une campagne “Bio et local, c’est l’idéal” s’est déployée depuis le 21 septembre sur la région Picardie, grâce au soutien du conseil régional et l’ABP. Des animations ont été organisées avec des acteurs bio picards du réseau Fédération nationale de l›agriculture biologique (FNAB).Cette campagne permet à chacun (élus, collectivités, citoyens et consommateurs) de découvrir les avantages de la consommation de produits biologiques en circuit court.