La Picardie : une région qui attire les entreprises étrangères

Publié dans le numéro 3488 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

La situation géographique de la Picardie lui permet d’attirer des groupes étrangers.

La situation géographique de la Picardie lui permet d’attirer des groupes étrangers.

Dans un contexte marqué par la crise, le redressement ne se fera pas sans les entreprises. Les PME sont le socle économique de la France. En Picardie, elle jouent un rôle fondamental dans la création d’emplois ». C’est en ces mots que Serge Camine, président du Conseil économique, social et environnemental régional (CESER) de Picardie, a introduit la présentation de l’étude réalisée par l’Insee sur l’attractivité de notre région. Issue d’un partenariat entre le CESER, l’Insee et le conseil régional, cette étude montre que la Picardie est une région attractive pour les entreprises étrangères.

La Somme plus dépendante

En Picardie, 180 000 salariés travaillent pour une entreprise dont le siège est dans une autre région ou qui dépend d’un groupe étranger. Cela représente 53% des salariés du secteur marchand. En France, ce taux s’élève à 40% et à 46% pour l’ensemble des régions de province. « Un salarié sur six en Picardie travaille pour un groupe étranger. Cette situation est due à la proximité des métropoles parisienne et lilloise », a expliqué Joël Dekneudt, chef de projet à l’INSEE. La spécialisation de l’économie picarde dans l’industrie et le transport y contribue également.La Somme est le département le plus dépendant de l’extérieur avec 57% de ses emplois sous contrôle d’un siège extrarégional. Ce taux est lié à la présence de groupes internationaux tels que Whirlpool, Procter et Gamble à Amiens, Valeo à Abbeville, Bonduelle et Nestlé dans le Santerre. L’Aisne, moins industrielle, est le département qui dépend le moins d’autres régions ou de l’étranger.

Taux de rayonnement élevé

La région se caractérise par un faible ancrage régional. Moins d’un salarié sur deux travaille pour une entreprise régionale, un chiffre inférieur à la moyenne nationale. Parmi les 66 000 entreprises du secteur marchand ayant au moins un établissement en Picardie, 62 000 sont des entreprises régionales qui emploient au moins 80% de leurs salariés dans la région. Elles représentent 95% des entreprises ayant un ou plusieurs établissements en Picardie mais n’emploient que 47% des salariés du secteur marchant qui travaillent en Picardie. « Le caractère régional ou non des entreprises varie fortement avec leur taille, note Joël Dekneudt. En Picardie, 97,5% des microentreprises sont implantées dans la région. »
L’étude de l’Insee révèle toutefois un autre aspect positif. Le taux de rayonnement des entreprises ayant leur siège en Picardie est supérieur à la moyenne nationale. Ce sont 22 000 emplois d’autres régions, principalement en Ile-de-France et dans le Nordpas- de-Calais, qui dépendent d’un centre de décisions Picard. « La Picardie tient la 12e place des régions pour son taux de contrôle. C’est un niveau relativement élevé compte-tenu de sa situation géographique. »