La mobilité des jeunes en question

Publié dans le numéro 3485 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Des échanges fructueux au cours des colloques organisés dans le cadre des 20 ans du réseau des Cités des Métiers, ici à Beauvais.

Des échanges fructueux au cours des colloques organisés dans le cadre des 20 ans du réseau des Cités des Métiers, ici à Beauvais.

Trois colloques étaient organisés mi-septembre en Picardie par les MEF du Grand Beauvaisis et du Saint-Quentinois, en collaboration avec la Préfecture de Région, le conseil régional, la CCI Picardie et le Rectorat. Conçues à destination des représentants des institutions, des élus ou techniciens opérant dans le champ de l’orientation, de l’insertion et de l’évolution professionnelle, ces rencontres avaient pour thèmes, à Saint-Quentin : L’emploi des jeunes en Europe, comment agissent les Cités des métiers dans les différents territoires, à Amiens : L’orientation en Picardie, et à Beauvais : Europe et mobilité, les jeunes aussi.

Mobilisés pour l’emploi
« Le meilleur moyen pour s’ouvrir l’esprit et s’adapter à l’emploi, c’est d’aller à l’étranger », affirmait le directeur de l’Institut Polytechnique LaSalle Philippe Choquet en ouverture de la réunion beauvaisienne. Egalement vice-présidente de la MEF du Pays du Grand Beauvaisis, c’était en tant que vice-présidente de l’ARIFEP (Association régionale pour l’insertion, la formation et l’emploi en Picardie) que Nadège Lefebvre présentait cette structure réunissant les Missions locales, les MEF et les PLIE (Plan local pour l’insertion et l’emploi) : « Toutes les forces vives sont mobilisées pour lutter contre le chômage, en particulier des jeunes », indiquait la vice-présidente, annonçant pour 2014 le déploiement dans l’Oise et dans l’Aisne, du dispositif européen Garantie Jeunes. Le sénateur-maire Caroline Cayeux rappelait pour sa part la récente labellisation Cité des Métiers obtenue en avril dernier par la MEF du Pays du Grand Beauvaisis qu’elle préside, deux ans après sa pré-labellisation : « C’est le lieu de référence pour les demandes d’orientation, avec près de 8 000 personnes reçues depuis le début de l’année sur l’ensemble des actions, une centaine de partenaires et plus de 130 ateliers, infos métiers et événements pilotés sur le territoire », soulignait l’élue.

Trois tables ronde
Des professionnels se sont ensuite succédés autour de trois tables rondes animées par Vincent Trelcat, responsable des informations économiques à la CCI Picardie. Mobilité européenne : quelle valeur ajoutée dans un parcours professionnel ou de formation, et comment se met-elle en pratique ? Mobilité européenne : quels moyens et quels accompagnements pour les jeunes ? Mobilité européenne des étudiants, apprentis ou salariés : quels intérêts pour les entreprises et le développement économique d’un territoire ? Autant de questions qui ont été abordées par des responsables associatifs, institutionnels et d’entreprises. La journée était conclue par le délégué général du réseau international des Cités des Métiers Olivier Las Vergnas, rappelant la double activité des Cités des Métiers, « qui écoutent les préoccupations des habitants des territoires et sont en lien avec les acteurs économiques de ces mêmes territoires : c’est toute leur force, qui leur permet d’anticiper sur l’évolution des métiers, y compris au niveau international. »