Amiens métropole lance la rénovation du musée de Picardie

Publié dans le numéro 3485 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Le musée de Picardie va être complètement rénové et accueillir un nouveau bâtiment.

Le musée de Picardie va être complètement rénové et accueillir un nouveau bâtiment.

Alain David, vice-président d’Amiens métropole en charge de la culture, en est persuadé : « Les travaux de rénovation du musée de Picardie doivent permettre de multiplier les visiteurs et de faire découvrir largement les richesses du lieu aux Amiénois, aux Picards et à tous les amoureux de l’art ».
Reste que le musée ne remplit plus aujourd’hui les conditions d’accueil et d’accessibilité nécessaires pour un bâtiment et des collections de cette ampleur. Cela concerne l’accueil, la billetterie, les ascenseurs, les sanitaires, les vestiaires, l’auditorium, ainsi que les espaces d’exposition et de médiation.
Les élus veulent créer les conditions pour que le musée joue pleinement son rôle d’attraction régionale et touristique et que sa fréquentation soit portée à 100 000 visiteurs par an, soit le double de sa fréquentation actuelle.
Mais en même-temps, l’ambition est de créer un nouvel espace d’attraction dans ce secteur de la ville en initiant une dynamique de valorisation de la rue de la République, avec le musée et la bibliothèque, en lien avec le cirque Jules-Verne. Le chantier, qui va nécessiter une engagement financier à hauteur de 21,6 millions d’euros, va être entamé au début de l’année 2014 et devrait durer 30 mois.

« Un petit Louvre »
Outre des travaux de rénovation et d’accessibilité, notamment à destination des personnes à mobilité réduite, on a également prévu d’ouvrir l’espace, en supprimant les grilles d’entrée. Le bâtiment actuel du musée a été construit entre 1855 et 1867 sur les plans des architectes Henri-Parent et Arthur-Diet qui avaient pris modèle sur l’agrandissement du Louvre de Napoléon III.
Le bâtiment a été spécifiquement conçu pour être un musée, ce qui à l’époque était inédit. Il a été prévu pour accueillir les collections régionales d’antiquités et des oeuvres d’art, mais aussi à la gloire de la Picardie et de ses hommes illustres. Sur les médaillons de la façade sont sculptés les portraits d’Antoine-Parmentier, Jean-de-La Fontaine et Robert-de- Luzarches, tandis qu’à l’intérieur on peut voir des portraits de Jeanne-Hachette ou Jean-Racine.
Il est l’un des premiers établissements modernes de ce type bâti en France et a servi de modèle pour d’autres villes. Véritable petit Louvre, le musée de Picardie présente des collections allant de la Préhistoire à nos jours et peut s’enorgueillir de couvrir le champ complet de l’histoire de l’art. Il est ainsi le seul musée en région à pouvoir offrir un panorama aussi riche et diversifié.