SGD construit une nouvelle usine

Publié dans le numéro 3484 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

L’activité pharmacie va quitter le site historique de Mers-les-Bains.

L’activité pharmacie va quitter le site historique de Mers-les-Bains.

Dans quelques mois, une nouvelle usine sortira de terre sur la zone d’activités du Gros Jacques à Saint-Quentin-Lamotte- Croix-au-Bailly. L’activité pharmacie, datant de 1958, y sera transférée. Le site historique, fondé à la fin du 19e siècle, est aujourd’hui la plus grande usine de flaconnage de verre au monde. Sa capacité de production peut atteindre un milliard de flacons en verre par an, en verre blanc, opale, infini ou de couleur sur les marchés de la parfumerie, de la cosmétique et de la pharmacie.

Investissements
Le groupe ne cesse d’investir. Ainsi en 2010, un four dédié à la fabrication de verres à compositions spéciales : verre jaune, verre noir, verre rouge teinté dans la masse, verre infini (verre 100% recyclé et 100% recyclable) a été reconstruit. L’an dernier, des fours pharmaceutiques, consacrés au verre Asolvex (type I), ont aussi été reconstruits.
Près de 110 millions ont ainsi été enregistrés en France pour relancer l’activité et améliorer sa rentabilité. Le groupe SGD – 534 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012 – a estimé indispensable de donner une nouvelle impulsion pour poursuivre et réussir son plan de transformation. Les performances et les résultats se sont nettement améliorés mais l’entreprise reste confrontée à de multiples défis : financier, de marché et industriel… La reconquête passe aujourd’hui par une nouvelle phase car dans un marché de plus en plus concurrentiel, les activités parfumerie (+5% cette année) et pharmacie (+ 30 % prévus d’ici 2015 grâce aux marchés émergents) opèrent avec des stratégies industrielles et commerciales très différentes qui doivent trouver une organisation plus adaptée à leurs spécificités et à leurs modèles économiques. Au niveau stratégique, cela conforterait la position de leader des deux entités et cela permettrait de rassurer les clients existants et les prospects, très sensibles au degré de spécialisation des fournisseurs (en particulier en pharmacie) à leur coeur de métier.

Démarrage en avril 2015
La nouvelle entité pharmacie, qui va notamment produire les fameux biberons en verre, va se développer sur une dizaine d’hectares sur la zone d’activités du Gros Jacques. Le bâtiment principal, qui abritera deux fours et quatre lignes de production, fera entre 10 et 15 000 m². Il aura une capacité quotidienne de 130 tonnes de verre. Un parking de 250 places va être aménagé. « Notre objectif est de commencer les travaux en avril prochain pour un démarrage de la production en avril 2015, explique David Shan, vice-président et directeur des opérations chez SGD. Il n’y aura pas de ruptures d’activité. La transition entre les deux sites se fera progressivement. Les anciens fours seront détruits car les nouveaux bénéficieront des dernières technologies. L’activité parfumerie et cosmétique sera plus fonctionnelle et optimale car les lignes de production seront plus droites. Les flux seront simplifiés. »
350 des 1 100 salariés devraient y travailler. Aucune création de poste n’est annoncée. SGD va consacrer 45 millions d’euros au projet. Un vrai pari en cette période : « Il faut être offensifs, poursuit-il. C’est la volonté de l’ensemble de l’équipe de direction de parier sur l’avenir et le devenir de l’entreprise. Nous espérons que notre projet fera des émules. Nous avons de la chance. La nouvelle entité sera très proche à 6,5 kilomètres. Le travail qui a été fait en amont avec la communauté de communes Bresle Maritime a été visionnaire. »