Le crowdfunding : sportif

Préjuger des chances de réussite d’une entreprise naissante relève d’un art délicat. Que maîtrisent plutôt bien les banquiers – ce pourquoi ils se montrent parcimonieux. Avec la probable banalisation du « financement participatif », la Veuve de Carpentras va pouvoir entrer dans la danse. A ses risques et périls…

49
Vous devez être connectés pour visualiser cet article