Alysse Immo prévoit de construire 29 logements en centre-ville

Publié dans le numéro 3482 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Atrium compte 29 logements, du studio au trois pièces.

Atrium compte 29 logements, du studio au trois pièces.

C’est en plein centre-ville d’Amiens, au-dessus du magasin Eurodif que l’agence Alysse Immo envisage de commercialiser 29 nouveaux logements. « Le groupe Omnium, propriétaire d’Eurodif, a décidé de mettre en vente les deuxième et troisième étages de l’immeuble pour redynamiser cette enseigne tombée un peu en désuétude », explique Henri Breuvart, directeur commercial de l’agence. « Nous n’étions pas les seuls sur ce projet, et d’ailleurs nous n’étions pas les plus offrants. Mais il y a eu un feeling avec la direction du groupe qui a décidé de nous faire confiance. Nous en sommes très heureux. »

Vingt ans d’expérience
Le feeling n’est pas la seule raison qui a poussé le groupe Omnium à choisir Alysse Immo. Forte d’une expérience de près de quinze ans, l’agence a déjà géré d’importantes réalisations comme le réaménagement du parvis de la Cathédrale, le Clos Saint-Germain ou le Carré Royal, au-dessus du magasin H&M. Atrium, nom qui fait référence aux constructions romaines avec de grands puits de lumière, s’inscrit dans la continuité de ces projets. Les 29 logements seront construits ou rénovés dans un style moderne et épuré. « La végétation sera à ras du sol pour préserver l’espace et ne pas obstruer la vue », précise Henri Breuvart. Du studio au trois pièces, en passant par le duplex, les appartements, dont les volumes sont compris entre 22 et 67m², offrent presque tous un espace extérieur avec terrasse ou loggia. « Les logements sont axés autour d’une grande cour intérieure. L’endroit est donc calme est silencieux malgré sa position hyper centrale. »
L’agence ne s’adresse qu’aux particuliers. « Il peut s’agir d’un projet de défiscalisation dans le cadre de la loi Duflot ou d’une accession classique à la propriété. S’il s’agit d’un premier achat, il est possible de bénéficier d’un prêt à taux zéro », détaille Henri Breuvart pour qui le placement patrimonial reste l’un des plus sûrs. « Il ne faut pas être dans l’optique de revendre son bien trois ou quatre ans plus tard. A partir de cinq ans, dix dans l’idéal, il est quasi impossible de perdre de l’argent. »
Les appartements du projet Atrium, actuellement en phase de pré-commercialisation, devraient être livrés aux acquéreurs en juin 2015. Ils ont été conçus par Nathalie Labbaye, une architecte lilloise. Pour les travaux, Alysse Immo souhaite faire appel à des entreprises locales. « Dans la mesure du possible, nous privilégions toujours les artisans locaux. »