Au bonheur de l’environnement numérique de travail

Publié dans le numéro 3459 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

L’ENT (ici cours à l’aide d’un TBI) permet aux collégiens d’accéder aux sciences de la communication et de l’information.

L’ENT (ici cours à l’aide d’un TBI) permet aux collégiens d’accéder aux sciences de la communication et de l’information.

Il a fallu construire le nouveau collège Jean Mermoz de Laon sur le site même de l’ancien qu’on détruisait au fur et à mesure. Les travaux ont duré deux fois douze mois : la première tranche a été livrée en 2011 et la seconde en août 2012. Et ce chantier a été exemplaire à plus d’un titre, puisqu’il a illustré le point culminant du Plan collèges du conseil général de l’Aisne (180 M€ aujourd’hui), lequel remet à niveau l’ensemble de collèges du département.
De surcroît, il a fallu, procéder à des opérations dites de tiroirs, alterner la destruction des anciens bâtiments vétustes et la construction des nouveaux, dans un établissement scolaire en activité, et sous des conditions très sécurisées.« Une fois le bâtiment d’administration démoli, l’espace devant le grand bâtiment d’enseignement a permis de construire de nouveaux bâtiments », ont expliqué les concepteurs. Le nouveau collège qui couvre 8 800 m² Shon s’est élevé lentement à la place de l’ancien.
« Le projet s’est articulé autour d’une très vaste cour de récréation fermée, à l’abri des vents et des nuisances phoniques extérieures », précise-t-on à la présidence du conseil général de l’Aisne. Autour de la grande cour isolée s’articulent le bâtiment principal (hall, CDI, enseignement), la Segpa et la demi-pension (534 élèves inscrits), le foyer, les grands sanitaires, etc.

Quelque 678 collégiens heureux
Ce nouveau collège Jean Mermoz à Laon a fait appel à la haute qualité environnementale : panneaux solaires, chaufferie mixte bois-gaz, centrale de traitement d’air, récupérations des eaux de ruissellements, etc. Il ressemble à une agora aux circulations très fonctionnelles et gaies. Même les enseignants disposent ici d’un espace indépendant du collège « à l’écart des élèves et du bruit de la cour de récréation », un espace à proximité du CDI qui s’ouvre sur un jardin. Bref le nouveau collège Mermoz de 678 élèves (dont 98 en Segpa) est le vaisseau amiral aujourd’hui des 57 collèges de l’Aisne. Il a coûté 22,8 M€ dont 2,3 M€ d’études et 20,5 M€ de travaux (y compris 1,1 M€ pour cinq maisons, des logements à façades des bois construits sur le site). A noter une subvention du conseil régional de 1,6 M€ dans le plan de financement.
L’inauguration de ce très bel établissement Jean Mermoz à Laon a parachevé l’installation de l’environnement numérique de travail (ENT) qui a commencé voici cinq ans dans tous les collèges axonais.
« L’ENT propose une plate-forme unique, un site internet sécurisé, aux enseignants, aux personnels administratifs, aux élèves et à leurs parents, résume le conseil général de l’Aisne. Grâce à un code personnel, chaque utilisateur peut accéder à l’outil recherché : carnets de notes, agendas, notes, messageries, réservations de salles, emplois du temps, etc. »

Un bon technologique important
Les collégiens peuvent également accéder à certaines ressources en ligne de l’ENT, ressources choisies et validées par l’Education nationale, A celles-ci s’ajoutent d’autres bouquets numériques constitués par le conseil général : encyclopédies, dictionnaires multilingues, grammaires, jalons de l’histoire, site TV.
L’installation de l’ENT a propulsé les collèges de l’Aisne dans la modernité de l’enseignement numérique. C’est un bond technologique très important à l’échelle d’un département rural comme l’Aisne. L’ENT a nécessité 4 429 PC fixes, 1 973 portables (pour les professeurs), 528 vidéoprojecteurs, 126 tableaux blancs interactifs, 114 serveurs, 140 imprimantes. L’investissement de l’ENT qui frôle les 6 M€, a bénéficié d’une subvention de 440 000 € de l’Europe au titre du Feder.