Le projet Carré Perret présenté à la population locale

Publié dans le numéro 3455 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

L’architecte Denis Richard a présenté les plans en 3D du projet Carré Perret.

L’architecte Denis Richard a présenté les plans en 3D du projet Carré Perret.

Les réunions publiques permettent de dévoiler aux habitants les projets des promoteurs immobiliers et des architectes avant le dépôt de leur permis de construire. Elles s’inscrivent dans une démarche de démocratie locale et participative.
Une soixantaine de personnes a assisté à celle du 4 mars à l’Hôtel de ville d’Amiens, consacrée à la présentation du projet Carré Perret. Sur un terrain situé entre les rues Lamartine et Alexandre-Fatton et appartenant à la Chambre de commerce et d’industrie, Cirmad Prospectives prévoit la construction de trois nouveaux bâtiments. « Il s’agit d’un hôtel-restaurant trois étoiles de 99 chambres, d’une résidence senior non médicalisée de 90 logements et d’un centre de télétravail de 460 m² », a précisé Valérie Wadlow, adjointe au maire en charge de l’urbanisme. C’est le cabinet amiénois Richard Architecture qui a été sollicité pour dessiner les plans du projet. « Tout n’est pas finalisé. Mais je peux déjà vous donner un aperçu des volumes », a expliqué à Denis Richard. Les bâtiments auront une hauteur de six étages, en plus du rez-de-chaussée. Si le choix des matériaux n’est pas encore arrêté, l’architecte prévoit « une végétalisation généreusement fournie afin de mieux valoriser l’opération et de rendre cette zone moins austère ».

Passage sous-terrain ?
Le promoteur et le cabinet d’architecture ont profité de cette réunion publique pour amorcer un autre projet, qu’ils souhaitent concrétiser dans le prolongement de l’aménagement du Carré Perret. Les deux acteurs envisagent la création d’un passage sous la Tour pour « recréer un nouveau quartier dans la continuité de l’ambition de Perret », a précisé Pierre-Yves Muller, directeur régional Normandie-Picardie de Cirmad Prospectives. Il reste cependant à convaincre l’ensemble des copropriétaires de la Tour Perret. Sans leur accord, ce deuxième projet ne pourrait pas voir le jour. « Pour ce deuxième projet, nous n’avons pas de calendrier. Des discussions sont en cours. Le système est complexe, très protecteur », explique Pierre-Yves Muller, estimant qu’il serait tout de même « dommage » que l’aménagement de la Tour Perret ne se réalise que partiellement.
Concernant la construction des trois bâtiments en revanche, un permis de construire devrait être déposé ce moisci. Les travaux pourraient débuter dans une dizaine de mois. Il faudra ensuite compter deux ans environ pour les réaliser.