Le drapeau européen flotte sur la Fédération des MJC de l’Aisne

Publié dans le numéro 3456 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Jean-Michel Wattier doit mettre en place à Laon le centre Europe Direct Aisne Nord-Est.

Jean-Michel Wattier doit mettre en place à Laon le centre Europe Direct Aisne Nord-Est.

L’an passé, la Commission européenne, dans sa partie communication, a lancé en France un appel à propositions afin de constituer et d’héberger des centres d’informations de son réseau Europe direct.
La Fédération départementale des MJC de l’Aisne (FDMJC 02) a répondu à cet appel. La Commission européenne l’a choisie parmi 85 dossiers. « Leur évaluation a donné lieu à une liste de 50 candidatures sélectionnées pour un financement de l’Union européenne. » Dans un département, un centre Europe Direct constitue un guichet unique dispensant aux citoyens toutes les informations sur les 480 programmes l’Union européenne (UE – subventions, bourses, services volontaires, échanges internationaux, projets transfrontaliers, organisations d’événements, PAC, etc.). Le centre peut ensuite orienter ses visiteurs vers des services adéquats et des personnes ressources dans la région où il est implanté. Et il communiquera largement sur les programmes que l’UE développera entre 2014 et 2020.
« Nous avons été sélectionnés sur notre expérience des activités européennes, explique Jean-Michel Wattier, le directeur de la FDMJC de l’Aisne. Depuis 2007, nous sommes l’un des rares opérateurs dans la région du programme “jeunesse en action” d’échanges de jeunes européens. Nous organisons de plus d’autres échanges avec l’office franco-allemand pour la jeunesse. » La FDMJC de l’Aisne a de surcroît mis en place deux projets transfrontaliers francobelges, l’un de mobilité des animateurs (formations et emplois), l’autre d’un pôle de ressources associatives (Couvin, Charleville- Mézières et Laon).
Aujourd’hui, la fédération axonaise vend toutes sortes de prestations (formations, animations, expositions, festivals, etc.) à une cinquantaine de collectivités territoriales et de structures associatives. La fédération (cinq salariés permanents) dispose d’un budget annuel de 515 000 € abondé par le chiffre d’affaires de ses activités (60 %), par le conseil général (25 %), le conseil régional (10 %) et l’Etat (5%).
« Nous avons signé une convention avec l’Union européenne qui nous versera 25 000 € par an pendant trois pour mettre en place le centre Europe Direct Aisne Nord-Est et le faire fonctionner et rayonner sur tout le département », précise Jean-Michel Wattier.
Le centre européen sera installé à Laon dans les locaux de la FDMJC. Il emploiera bientôt quatre personnes dont un agent de développement européen.
La Commission de Bruxelles lui a notamment confié le développement d’activités (informations et animations) dans les collèges, les lycées et dans la vie locale des collectivités. Le nouveau centre Europe Direct de Laon devra s’assurer que la présence de l’UE sera franchement affirmée dans l’Aisne au mois de mai, le mois de l’Europe qui sera fêtée le 9 mai.