Floralithé régale les amateurs de thé et de café

Publié dans le numéro 3454 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Pas moins de 60 variétés de thé sont disponibles chez Floralithé.

Pas moins de 60 variétés de thé sont disponibles chez Floralithé.

L’accueil est chaleureux, un parfum agréable flotte dans l’air. Chez Floralithé, tout est mis en oeuvre pour que les clients passent un bon moment. Situé en plein centre-ville d’Amiens, le salon de thé a ouvert fin août 2012. A l’origine de ce projet, trois amis habitant Querrieu. Catherine Ligougne est coiffeuse, Séverine Guerville fleuriste et Patrick Gérard pharmacien. « Je connaissais surtout Séverine, nous étions amies. Elle m’a présenté Patrick, et tout est allé très vite », se souvient Catherine Ligougne, qui a quitté son activité pour être présente tous les jours au salon de thé. C’est elle qui assure l’accueil et le service. Elle est épaulée par une apprentie.
Séverine Guerville, toujours fleuriste, se charge quant à elle de la cuisine pendant quelques heures chaque midi. « Nous n’avions pas prévu de faire de restauration au départ, confie Catherine Ligougne, mais face à la demande, nous nous y sommes mis très vite. » Pas question pour autant de bâcler la carte. Ici, tout est fait maison et à base de produits frais.

Gamme renouvelée
La spécialité du lieu, c’est le thé. Pas moins de 60 variétés sont proposées aux clients. Thé noir, vert, rouge, blanc, nature ou aromatisé, il y en a pour tous les goûts. Le thé se déguste ici à la tasse ou à la théière. Il est même possible d’en acheter en vrac pour le déguster à la maison. « Les plus demandés sont le Fée Clochette, un thé aromatisé au chocolat, et le thé vert au jasmin. Le thé de Noël a également très bien marché pendant les fêtes », explique Catherine Ligougne. Les amateurs de café ne sont pas en reste. De la Colombie à la Papouasie, en passant par l’Ethiopie, le client peut se laisser aller au voyage en dégustant l’un des douze mokas, arabicas et robustas disponibles. Floralithé fait par ailleurs des chocolats chauds maison, « avec du vrai lait », se félicite la gérante qui renouvelle une grande partie de sa gamme tous les trois mois. La formule plaît, les clients se passent le mot. « Nous faisons peu de communication, à part quelques flyers », explique Catherine Ligougne. Depuis peu, le salon de thé est également ouvert le dimanche.