Amiens 2030 dévoile ses quatre valeurs stratégiques

Publié dans le numéro 3457 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Le projet urbain métropolitain Amiens 2030 se poursuit.

Le projet urbain métropolitain Amiens 2030 se poursuit.

En septembre 2010, Amiens Métropole avait lancé son projet urbain métropolitain Amiens 2030. Une démarche qui est née de la « volonté des élus de se positionner sur une stratégie de développement et d’aménagement de la métropole amiénoise, pour répondre aux défis des vingt prochaines années », explique Gilles Demailly, président d’Amiens Métropole et maire d’Amiens. Une démarche participative puisque les 33 maires de l’agglomération amiénoise ont été associés. Trois groupes d’acteurs ont également été créés et ont permis d’impliquer des experts, des habitants et des personnes ressources (acteurs associatifs, socio-économiques, institutionnel, etc….).

« Vingt prochaines années »
Le 14 mars, Gilles Demailly avait convié les acteurs du territoire à la présentation du volet stratégique du projet urbain métropolitain. « C’est la fin d’une étape, le début d’une autre », déclare-t-il. Le président d’Amiens Métropole a présenté les quatre valeurs stratégiques issues des précédentes démarches et à partir desquelles ont été définis neufs objets métropolitains (voir encadré). Ces valeurs stratégiques sont « en phase avec la singularité de notre territoire et avec les défis que nous aurons à relever dans les vingt prochaines années », affirme Gilles Demailly. A travers ces valeurs, le maire d’Amiens évoque les liens entre la métropole et la nature, « matérialisés par la proximité entre la ville et la campagne », et ceux entre le monde urbain et le monde rural qui sont à « affirmer et renforcer ». Ces valeurs comprennent également les projets structurants et créateurs de liens à développer comme la Citadelle, le travail à mener sur la proximité, notamment les services et équipements.
Les neuf objets métropolitains ont été développés par Valérie Wadlow, adjointe au maire chargée de l’urbanisme et conseillère d’Amiens métropole déléguée au projet urbain métropolitain. Sur ces neufs objets, seulement un n’est pas géographique : « Faire Métropole ». L’enjeu de celui-ci est le sentiment d’appartenance à une communauté de destins, le positionnement stratégique au sein du grand bassin parisien. Amiens Métropole veut être perçue comme une métropole par l’extérieur. Et cela passera peut être en « assumant le fait qu’on n’est pas une métropole comme les autres », affirme Valérie Wadlow. Certains évoquent plus la nature, comme l’objet « Les vallées » qui vise à « rendre le fleuve plus perceptible et visible ». D’autres font référence à l’aménagement du territoire et l’urbanisme. C’est notamment le cas de l’objet « Axe nord-sud » qui a pour enjeu la réinterprétation et la réappropriation de cet axe par le projet de tramway. On peut également citer l’objet « Les faubourgs » sur l’adaptation des faubourgs aux modes de vie de demain ou l’objet « L’anneau des écologies » qui veut faire de la rocade un anneau mettant en scène paysages et fonctions métropolitaines. La prochaine étape sera la validation par le conseil d’Amiens Métropole de ces objets. « Nous sommes sur la priorisation des objectifs, précise Valérie Wadlow. Que voulons-nous faire en priorité dans les deux ou trois années qui viennent ? »