FJ Team Nutrition se muscle à son image : tout en finesse

Publié dans le numéro 3449 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Julien Daux a investi dans 35 postes de musculation.

Julien Daux a investi dans 35 postes de musculation.

A l’aube de sa cinquième année d’activité, Julien Daux, 32 ans, gérant de la Sarl FJ Team Nutrition, surfe sur le succès. S’il ne se paie pas encore, il a au moins réussi l’exploit de financer seul les quelque 80 000 euros déjà investis dans l’affaire. Une affaire qui a débuté rue de Paris, à Breuil-le-Vert, à côté de Clermont, dans un petit local d’une vingtaine de mètres carrés. Depuis quelques mois, Julien Daux s’est installé dans des locaux plus grands, à Breuil-le-Sec, rue de Clermont. Avec à présent 240 m², il continue de vendre ses produits diététiques mais il a pu développer une activité complémentaire : la salle de musculation. « C’était une suite logique. Beaucoup de clients cherchaient un endroit où s’entraîner pour pérenniser les bienfaits obtenus grâce aux programmes alimentaires mis en place », explique Julien Daux. Voilà comment le gérant de FJ Team Nutrition a franchi ce nouveau pas. Le premier qui l’a conduit vers cette activité remonte à l’enfance. A 12 ans, il pesait 85 kg pour 1,50 mètre. « Dans ce cas, soit on se laisse marcher dessus, soit on se rebelle », estime Julien. A 16 ans, il découvre la musculation. Et l’aventure commence. « J’ai fait l’armée dans la gendarmerie. Cela a contribué à me concentrer sur le sport », poursuit-il. S’en suit une période « touche-à-tout ». Et puis un jour, c’est l’accident. Un tournant qui bouleverse son existence. « J’ai dû rester immobilisé. J’ai eu besoin de produits diététiques. J’en ai commandé sur Internet. Ils ne sont jamais arrivés. C’est ainsi que j’ai eu l’idée : ouvrir un magasin. » Chiffre d’affaires doublé En 2008, il met le projet à exécution. Il s’occupe parallèlement de son poulain, Etienne Grégoire, une valeur montante du ju-jitsu. En 2010, son champion arrive 5e aux championnats du monde. En 2012, il finit sur la première marche de ces mêmes championnats. Julien Daux n’aime pas la publicité tapageuse. Il préfère le bouche à oreille. Le fruit des efforts menés de concert avec des sportifs se répand de cette façon. « Je fais un accompagnement toujours personnalisé avec un suivi », affirme Julien. Entendez par là qu’il applique les mêmes principes avec une clientèle variée aux attentes tout aussi diverses. « Certains veulent perdre du poids. J’ai le cas de personnes qui sont arrivées avec 130 kg et, qui au bout de trois mois, en ont perdu 25. Je travaille aussi avec les femmes. Il s’agit avec elles de changer la musculation, de la féminiser. Hors de question d’en faire des bonshommes ! » Pour se donner les moyens et en faire profiter les autres, Julien Daux a acheté 35 postes haut de gamme Panatta Sport. « C’est du matériel fabriqué en Italie, esthétique et bien fini, pas pour une musculation de bourrin. Chez moi, ni cris ni hurlements ! » L’année 2013 devrait être celle d’un nouveau tournant, avec l’intégration dès août d’un kinésithérapeute et un agrandissement important des locaux. Depuis 2008, Julien a doublé son chiffre d’affaires, le faisant progresser chaque année de 20 %. Il a été l’an passé de 150 000 euros. C’est aussi le montant du total de l’investissement prévu à terme. Sept personnes (dont des auto-entrepreneurs) surferont professionnellement en 2013 sur la vague de FJ Team Nutrition. L’activité donne de la forme à tous les niveaux !