Snackine et Tartine a ouvert ses portes à Rivery

Publié dans le numéro Somme par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Vanessa et Jennifer, aux commandes de Snackine et Tartine

Vanessa et Jennifer, aux commandes de Snackine et Tartine

Des deux amies, c’est Vanessa qui prend spontanément les choses en mains et qui explique le parcours, pour finalement ouvrir un petit restaurant au mois d’août dernier : « Je suis comptable de formation. Après quelques mois de chômage, j’ai réussi à obtenir une petit contrat, mais j’ai aussi commencé à rencontrer de la lassitude dans mon travail. Le fait de m’occuper de la comptabilité d’autres restaurants, a commencé à me donner des idées. » Jennifer, de son côté, était conductrice de bus et avait envie de changer de voie. Vanessa poursuit en détaillant la démarche, pour faire mûrir le projet : « Nous sommes amies et nous avions une volonté commune et simultanée de changer de vie professionnelle. C’est alors que nous découvert une opportunité. A travers une petite annonce, nous avons appris l’existence d’une proposition de location- gérance d’un petit restaurant. C’était l’occasion de se mettre dans le bain. Nous nous sommes renseignées et avons opté pour le rachat du commerce, en nous appuyant sur un accompagnement par la chambre de métiers et de l’artisanat (CMA). »

Plusieurs formations
Les deux créatrices ont dû satisfaire à plusieurs formations, nécessaires avant de se lancer : cinq pour entreprendre, le stage de base de la CMA, une journée de formation à l’hygiène, désormais obligatoire, depuis octobre dernier, pour ouvrir un commerce de bouche, ainsi que la formation de trois jours qui permet d’obtenir le permis d’exploitation délivré par l’UMIH (union des métiers de l’industrie de l’hôtellerie).
Ce qui était à la base un simple kekab, est devenu « un snack ++ », comme le présente Arcéo, cabinet de conseil, sur lequel Jennifer et Vansessa se sont appuyées, pour la création de leur logo, la conception du site internet et l’impression de leurs cartes et dépliants. « L’emplacement entre deux zones [ndlr : les zones d’activités de la Grande borne et de la Blanche tâche] nous a semblé intéressant, en termes de clientèle potentielle », avancent les deux jeunes femmes. Pour autant, le démarrage se fait progressivement pour Snackine et Tartine, malgré une offre de restauration séduisante. « On s’améliore de jour en jour et l’on essaie de faire toujours plus de propositions pour nos clients », affirment Vansessa et Jennifer.

Des frites fraîches maison
Pour l’heure le petit restaurant de Rivery propose toute une gamme de burgers, des salades et des wraps, des galettes de blé garnies de fromage, de poulet et de crudités. Mais l’endroit, qui dispose de quelques tables dans une salle décorée avec goût, est spécialisé dans les tartines, à base de pain brioché et de fromage gratiné. On peut citer : la Chèvretine, la Barquetine, la Ch’titine ou la Forestine. Les frites fraîches maison sont déjà très appréciées, tout comme le pain pizza, un genre de sandwich, qui s’apparente à une pizza calzone.
Pour compléter les propositions de restauration, on peut avancer les grillades traditionnelles : bavette ou entrecôte, mais aussi des plats du jour variés. On peut se restaurer sur place, acheter des victuailles à emporter, mais également se les faire livrer. Snackine et Tartine est ouvert du lundi au vendredi, pour les repas du midi et du soir, mais également le samedi soir. Et l’on peut retrouver toutes les offres sur le site : www. snackinetartine.fr