Nouveaux locaux pour les Editions Delattre

Publié dans le numéro par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Les Editions Delattre, une affaire de passion.

Les Editions Delattre, une affaire de passion.

En ce vendredi après-midi, aux Editions Delattre, il y a du monde, beaucoup de monde. Elles ont invité les habitants de Grandvilliers à visiter leurs nouveaux locaux dans lesquels elles ont emménagé en février. 360 m² fonctionnels leur permettant de travailler dans le confort. Le hall d’accueil donne le ton, la quasi totalité des 500 titres référencés depuis 1989 sont rangés dans la bibliothèque. En vingt-quatre ans, la collection de livres s’est vendue à plus de 220 000 exemplaires.

Paradis de la carte postale
Les livres sont réalisés en majorité à partir de cartes postales anciennes. Le fondateur et ancien facteur Daniel Delattre les collectionnait depuis des années. Il a commencé par sortir un bel ouvrage sur l’Oise. Aujourd’hui, 73 départements ont été explorés. Les deux derniers sont les Landes et le Gers. Le Val d’Oise et la Loire Atlantique sont en préparation : « Toutes les communes figurent dans chaque livre et il y a au moins une carte postale ou une photographie par commune, explique Nathalie Delattre qui avec sa soeur Laetitia, assurent la partie rédactionnelle. En moyenne, nous tirons à 2 000 exemplaires. Ça marche bien. Nous commercialisons nos ouvrages dans les librairies des départements mais il est possible de les commander sur notre site Internet qui est sécurisé. Maintenant, les gens ont beaucoup le réflexe internet. »

Entre quinze et vingt ouvrages
Malgré le développement des tablettes, les Editions Delattre ne redoutent pas la concurrence : « Notre public, qui est souvent âgé, aime les livres. Noël et la fête des pères sont des périodes fastes pour nous. Même si nous sentons que c’est difficile en ce moment, nous nous en sortons par les diversités de nos publications », précise Nathalie Delattre.
Les Editions Delattre comptent six salariés, dont quatre de la même famille : Nathalie, Laetitia, Emmanuel, commercial, et leur père Daniel. Chaque année, entre quinze et vingt ouvrages différents sortent. Citons notamment dans la collection Promenade dans le temps, le premier tome des Rues d’Amiens de A à D mélange de cartes postales et de photographies.
Le second tome est prévu pour 2013. Autre nouveauté La Somme à l’âge d’or de la carte Postale, qui évoque : métiers, industrie, transports, fêtes, moulins, culture, commerces… Dernier bébé des Editions Delattre : La Somme – Souvenirs de cafés . « Il présente 300 devantures, précise Nathalie Delattre. Au début du XXème siècle, on estimait à plus de 5 000 le nombre de cafés dans le département de la Somme. Aujourd’hui, on n’en compte guère plus de 500. Le livre présente 300 devantures de ces petits commerces ruraux qui avaient socialement beaucoup d’importance. Sur les cartes postales, on remarque des gens qui posent devant les cafés. »
Enfin à l’occasion de leurs portes ouvertes, Marcel Mavré, auteur de La Guerre de la 39/ 45 dans le ciel de l’Oise, a dédicacé la réédition de son ouvrage, car les Editions Delattre travaillent aussi avec quelques auteurs extérieurs : « Il faut que le projet soit viable, qu’il évoque un sujet régionaliste et historique », souligne Nathalie Delattre, avis aux passionnés.