Gérer une entreprise, un jeu d’étudiants

Publié dans le numéro par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Chaque équipe était composée de quatre étudiants.

Chaque équipe était composée de quatre étudiants.

Il y a des jeux très sérieux. La gestion d’une entreprise même virtuelle en est un. Le lycée Saint-Rémi d’Amiens vient d’accueillir le 1er Tournoi de gestion régional à l’initiative de l’ordre des experts-comptables Picardie- Ardennes, la compagnie régionale des commissaires aux comptes d’Amiens, le Club des jeunes experts-comptables et commissaires aux comptes et l’association des experts-comptables stagiaires de Picardie. Cette journée avait pour objectif de favoriser les rencontres entre étudiants et professionnels. Elle s’est achevée par la 3e édition de la Nuit qui compte.
« Lorsque l’on propose une formation dans un établissement, c’est bien aussi de participer à ce genre d’activité, c’est stimulant pour les jeunes et cela renforce leur esprit de compétition, explique Michelle Lizeux, directrice du lycée Saint-Rémi, présente sur place pendant le tournoi. Lorsque l’on m’a contactée pour participer, j’ai tout de suite été prête à accueillir l’événement. C’est dans la philosophie de l’établissement que d’ouvrir les bras. » Six établissements picards – les lycée Saint-Rémi et Edouard-Gand d’Amiens, l’IAE d’Amiens, le Cnam Picardie, le lycée Jules-Urhy de Creil et le lycée Gérard-de-Nerval de Soissons – ainsi que l’ISCEE de Sedan/ CCI Ardennes ont participé au tournoi. Pour l’essentiel, les participants étaient issus de section DCG (diplôme de comptabilité-gestion), quelques-uns sont en licence ou master. Tous ont une orientation vers l’expertise comptable.
Le challenge à relever était la gestion simulée d’une petite entreprise de confection de combinaisons de plongée Subakoi sur une année, via un logiciel conçu à cet effet par la société Arkhe.Tout a commencé un mois avant la date fixée. Ce jour-là, les équipes, composées chacune de quatre étudiants, ont découvert l’environnement de leur entreprise, la même pour tous. Une semaine avant le concours, les candidats ont dû opérer des premiers choix qui ont forcément eu des conséquences pour la suite. Le jour même, les équipes étaient réunies au lycée Saint-Rémi. Les choix, les analyses et les ajustements à faire étaient beaucoup plus rapides puisque le matin, chaque heure représentait un mois ; l’aprèsmidi, le temps était réduit par deux. Les équipes devaient prendre des décisions commerciales, financières, ainsi qu’en matière d’investissement, gestion du stock, développement, etc., puis elles ajustaient en fonction de la situation et de la conjoncture. Les membres du jury devaient statuer sur trois challenges : la rentabilité, la trésorerie et le marketing. Des partenaires étaient également présents sur le site pour apporter leurs conseils et leur expertise aux équipes. « Ils sont très motivés, très impliqués, analysait une conseillère en évoquant les équipes participant au challenge. Ils sont pressés et ne prennent pas forcément le temps de prendre des conseils mais lorsque l’on va vers eux, ils n’hésitent plus et comprennent l’importance des tableaux de bord. Ce qui est amusant à observer c’est que très rapidement, ils se sont répartis les rôles comme dans de vraies équipes de direction, avec un président, un directeur financier, un responsable marketing… C’est très intéressant à observer. » Le grand prix qui récompensait la meilleure moyenne des trois challenges a été attribué à l’équipe du lycée Edouard-Gand.