« Entreprendre pour apprendre » Picardie multiplie ses partenariats

Publié dans le numéro par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Développer l’esprit d’entreprendre par le biais du partenariat.

Développer l’esprit d’entreprendre par le biais du partenariat.

L’UPJV et la Caisse d’Epargne de Picardie se sont engagées aux côtés de l’association EPA Picardie (qui met en place des projets pédagogiques auprès des jeunes pour développer l’esprit d’entreprendre) dans le cadre du dispositif Young Enterprise Project (YEP). Ce dispositif européen spécifique, créé en 2002 et à destination des étudiants de l’enseignement supérieur, permet de découvrir l’esprit d’entreprendre et le monde économique. En pratique, il s’agit d’appréhender la démarche de la création d’entreprise en un an, en chargeant les étudiants de réaliser un business plan préparatoire à la création, et ensuite de lancer l’activité sous forme d’une mini-entreprise. Afin de développer ce dispositif dans les différents établissements de l’enseignement supérieur picard, deux conventions ont ainsi été signées.

Des partenariats pour développer le YEP
« L’esprit d’entreprendre est créateur de richesse et de valeur, déclare Michel Brazier, président de l’UPJV. C’est pourquoi l’université de Picardie Jules-Verne a décidé de créer la Maison de l’entrepreneuriat et de se lier par cette convention à l’association « Entreprendre pour apprendre » Picardie. Cela permettra, dans l’avenir, à nos étudiants de pouvoir valoriser les compétences acquises au sein de notre université. » Deux projets d’étudiants de l’institut universitaire de technologie (IUT) ont ainsi été présentés lors de la soirée. Une opportunité non négligeable comme en témoigne l’un des étudiants venu présenter avec son équipe la mini-entreprise créée et son produit, des T-shirts écologiques en coton bio : « Ce projet nous a permis d’apprendre à être autonomes et de comprendre le monde économique en pratique. C’est bien-sûr une grande opportunité pour notre insertion professionnelle future. Je pense que participer à ce type de projet peut en effet faire la différence devant un recruteur. » La Caisse d’épargne de Picardie s’est, quant à elle, également engagée avec l’EPA Picardie. Pascal Brian, membre du directoire en charge du pôle « banque de détail » de la Caisse d’épargne de Picardie, a remis à l’EPA Picardie, à l’occasion de la signature de la convention entre leurs deux établissements, une subvention de 10 000 euros qui devrait contribuer au déploiement du dispositif de la démarche dans les établissements picards. Depuis le mois de septembre, 34 mini-entreprises ont été créées ; 4 dispositif YEP ont été mis en place : 3 à l’UPJV (2 à l’IUT et 1 à l’Institut d’administration des entreprises) et 1 à Negoventis (école de vente de la CCI de l’Oise). Ces chiffres devraient connaître, notamment grâce à la signature de ces conventions, une nette augmentation.