Une zone commerciale à la pointe à La Croix-Saint-Ouen

Publié dans le numéro 3432 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Les travaux devraient débuter au premier trimestre 2013.

Les travaux devraient débuter au premier trimestre 2013.

La majorité des gens qui vont faire leurs courses à Compiègne pensent à Leclerc. Pendant trente ans cet hypermarché avait effectivement le monopole car aucun autre hyper – ni même aucune autre zone – ne venait le concurrencer directement. Aussi, pour les habitants du sud de Compiègne et de la vallée de l’Automne, le nouvel hypermarché Auchan a donné un nouveau souffle à une habitude de consommation bien trop huilée. « L’hypermarché participe au développement des services de proximité du centre-bourg. Ce site est parfaitement intégré dans le tissu urbain et constitue d’ailleurs un élément important du sud du Compiégnois et de la vallée de l’Automne », constate Jean Desessart, le maire de La Croix-Saint-Ouen. Le développement économique de la partie qui l’entoure ne peut donc être qu’exploitée. « Aujourd’hui, l’offre n’est pas assez forte par rapport aux demandes », ajoute-t-il.

Enseignes nationales en pourparlers
Dès 2014, cinq bâtiments vont voir le jour. Il s’agit d’une grande surface spécialisée en bricolage (3 000 m²), une jardinerie (2 500 m²) avec sa pépinière extérieure (1 500 m²), un centre auto, une station de lavage et une salle de sport pour le basket. « Le but est de compléter la zone Auchan par des magasins et surfaces de loisirs et d’aménagement pour la maison », explique Marcel Verfaillie, le gérant de l’hypermarché Auchan. Le magasin de bricolage Leroy Merlin à Venette ne sera donc plus le seul à proposer ce type de matériel. De même pour les jardineries, une autre enseigne viendra compléter l’offre et proposer d’autres produits aux consommateurs. Le but ? Le pouvoir d’achat. « Avec la nouvelle concurrence nous voulons faire baisser les prix pour les clients », note Marcel Verfaillie. Les travaux devraient débuter au premier trimestre 2013 pour une ouverture des magasins prévue début 2014.

Un aménagement en conséquence
Et pour que cette zone ne soit pas enclavée, tout a été prévu pour accueillir au mieux les futurs clients. Outre la voie rapide qui relie déjà la Zac des Jardins aux communes voisines, un rond-point va être construit avec une nouvelle entrée qui va faciliter la venue dans la Zac. Mais c’est également sur les bâtiments qu’un effort va être fait, à l’image d’Auchan qui s’intègre parfaitement dans l’environnement avec une bâtisse à performance énergétique et la récupération des eaux. « Les nouvelles implantations vont être à l’image de ce qu’a pu faire Auchan, nous voulons répondre aux exigences environnementales et garder cet esprit », confie Jean Desessart.
La galerie d’Auchan est également concernée par ce développement économique. Alors qu’elle comprend déjà sept enseignes, cinq cellules sont encore vides : pressing, bijouterie et prêt-à-porter vont faire leur entrée. Il faut dire que les loyers sont intéressants car ils sont parmi les moins chers de France. « C’est un environnement commercial intelligent », explique Marcel Verfaillie.
Bien plus qu’un projet commercial, la Zac des Jardins se veut une zone moderne et pratique, répondant à de nouvelles demandes : si un drive va ouvrir fin octobre pour répondre à un nouveau mode de consommation, des éoliennes vont être construites afin que les véhicules électriques puissent se recharger. Un avenir certain pour cette zone…