Une minute pour convaincre

Publié dans le numéro 3432 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Un des groupes, confortablement installé, joue le jeu du speed business meeting.

Un des groupes, confortablement installé, joue le jeu du speed business meeting.

Le lieu de rendez-vous pour participer au speed business meeting était un peu mystérieux au premier abord. Une simple adresse : le 101, rue Eloi-Morel à Amiens, une maison à la façade déjà toute rénovée dans des couleurs gris foncé très contemporaines. Les participants, tous invités par le réseau du Club des entrepreneurs de Picardie, sont arrivés vers 19 heures les uns après les autres chez Jean-François Buquet. Ce dernier vit ici. Rien d’étonnant à cela sauf que sa maison est aussi son showroom, celui de sa société Profession travaux. Rqien de tel que de montrer son savoir-faire par une de ses réalisations les plus concrètes et personnelles. Et cela marche, chaque convive était estomaqué par l’ampleur des travaux réalisés et le résultat final. « J’ai voulu faire de cette maison amiénoise, qui n’était qu’une épave au départ, le reflet de mes compétences en matière de design et d’architecture », a expliqué Jean-François Buquet. Il avait une minute, le temps imparti par personne pour présenter son activité lors du speed business meeting. Plus de quarante participants par groupe de huit ont donc pu faire plus ample connaissance et donner envie à chacun d’en savoir plus sur leurs activités professionnelles respectives. « Nous avons voulu proposer une formule qui change de l’ordinaire car nous avons affaire à des entreprises dynamiques désireuses de développer leurs réseaux de clients et de partenaires également de manière différente, annonce Julie Gardez, présidente du Club des entrepreneurs et consultante en management. Le speed business meeting traditionnel commence à être connu et ne constitue pas en soi une grande innovation. Par contre, le club a su offrir un speed business meeting super convivial et chaleureux, et ça c’est une innovation. Beaucoup de personnes extérieures au club nous ont déjà fait part de leur souhait de nous rejoindre »
Ainsi, durant six tours dans six endroits différents de la superbe maison et par groupe de huit, les entrepreneurs se sont présentés dans la bonne humeur. La salle à manger, le salon, les terrasses ou encore une salle appelée « lapin crétin » pour sa fresque murale des plus pétillantes ont inspiré les convives. A l’instar de Christophe Crapart venu parler d’Aeva TP, créée en juin 2011. Derrière ce sigle se cache les spécialités de ce Picard de 41 ans, à savoir les travaux de voiries, les réseaux d’assainissement et les aménagements qualitatifs. Autre entreprise présente, Catch Picardie, un cabinet de recouvrement amiable et judiciaire de créances.
Celui-ci intervient aussi bien auprès d’artisans que de PME, commerçants, professions libérales ou de gros comptes. Installée depuis 2009 au sein de la pépinière Jules- Verne, Anne Lavalée poursuit sereinement le développement de son entreprise. Certains participants avaient leur antisèche ou connaissaient leur texte de présentation par coeur, calibré à la seconde, d’autres improvisaient, mais tous semblaient détendus. D’autres tout récents créateurs étaient également présents, à l’image de Martine Mansart.
Cette agricultrice était venue faire découvrir son activité de livraison de paniers de légumes et de production de choux (romanesco, miranda, de Chine, frisé ou de Bruxelles), tous de couleurs, de formes et de goûts différents. Le sujet des choux côtoyait aisément celui des ressources humaines, de l’informatique, de l’agencement intérieur ou de la communication, évoquée notamment par Thimothé Prévost, directeur d’Amiens web communication. Il sera d’ailleurs le vainqueur du grand jeu concours Who’s Who organisé à la fin du speed business meeting. Il s’agissait d’associer aux bonnes personnes cinq cartes de visite prises au hasard et remise ce soirlà par tous les participants à l’entrée. Une fois le jeu achevé, tous n’avaient plus qu’à approfondir leurs rencontres autour d’un cocktail dînatoire… moins speed celui-là !