TCC mise sur les jeunes

Publié dans le numéro 3434 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Fondateur de TCC SAS, Jean-Claude Barré s’entoure régulièrement de stagiaires : du niveau bac Pro à l’ingénieur, tous ont obtenu leur diplôme.

Fondateur de TCC SAS, Jean-Claude Barré s’entoure régulièrement de stagiaires : du niveau bac Pro à l’ingénieur, tous ont obtenu leur diplôme.

Installée depuis trente ans à Beauvais, TCC SAS a mis au point des systèmes ultra-perfectionnés de détection de pertes de chaleur des bâtiments par analyses multi-spectrales. Elle a aussi plus récemment conçu, avec la société Altilum, un procédé d’évaluation de l’efficience des éclairages publics. « Nous avons d’énormes perspectives de développement, notamment à l’export, mais nous manquons de personnel qualifié », constate le fondateur Jean-Claude Barré. C’est donc « à la source » que l’entrepreneur va chercher ses futurs collaborateurs. La source, ce sont trois établissements beauvaisiens, les lycées professionnels Jean-Baptiste-Corot et Paul-Langevin, et le lycée général et technologique Félix-Faure.

Prospection en taille réelle
Dans le cadre du Pôle d’excellence de l’académie d’Amiens, un module «économie et construction durable» a été mis sur pied en début d’année par les responsables éducatifs. « Très fortement ancré sur le tissu local, ce module a pour objectif de sensibiliser nos élèves aux nouveaux métiers induits par les réglementations environnementales, RT 2012 ou BBC », détaille le proviseur du lycée Félix-Faure, Jacques Derome. Deux conférences ont été présentées devant soixante-quinze étudiants des trois lycées, en bac pro ou BTS, par les entreprises AGS System, Ecomac Construction et TCC. A leur tour, les jeunes ont restitué devant leurs professeurs ce qu’ils en avaient retenu.
Mais TCC va encore plus loin, en accompagnant en Suisse pendant une semaine vingt étudiants de 2e année de BTS Technico- commercial option commercialisation de biens et services industriels. Leur mission sur place est préparée depuis de longs mois par un stagiaire de Félix-Faure, Anthony Remoissenet, qui a contacté une soixantaine de prospects, élus des collectivités autour de Lausanne. Une vingtaine de rendez-vous ont été obtenus.

Renforcement du dispositif
Parallèlement, les vingt jeunes ont été formés sur les prestations de TCC et devront convaincre les décideurs au cours de ces entretiens. Accompagnés par trois enseignants et le chef d’entreprise, ils rendront compte des contacts pris, des questions soulevées, etc. Pour les étudiants, une action de terrain grandeur nature, riche d’enseignements et valorisable sur leur CV. Pour l’entreprise, un portefeuille d’affaires potentielles… L’opération a été soutenue financièrement par les entreprises, l’Agglo du Beauvaisis et le député Olivier Dassault. Elle sera pérennisée par des « commissions» »que TCC s’engage à verser au Pôle d’excellence pour chaque affaire effectivement conclue. « Le dispositif sera poursuivi et renforcé au cours de l’année scolaire 2012-2013 », reprend Jacques Derome. La population étudiante concernée sera élargie, il y aura trois conférences au lieu de deux, deux restitutions au lieu d’une… Une conférence spécifique à destination des enseignants sera animée par un expert-comptable sur l’économie et la fiscalité de la construction BBC. « Outre une excellente préparation de nos jeunes aux examens, l’objectif est aussi qu’ils soient motivés pour poursuivre leurs études à Bac +3, tout en recevant des formations pratiques et concrètes sur la réalité professionnelle », conclut Jean-Pierre Maillet, responsable de l’équipe pédagogique du secteur tertiaire à Félix-Faure. Quant à Jean-Claude Barré, il trouvera dans ce vivier quelques-uns des collaborateurs qu’il prévoit de recruter… surtout si le voyage en Suisse lui apporte de nouveaux marchés.