Péronne : Les bons outils pour réussir

Publié dans le numéro 3433 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Dominique Pillon a présenté le dossier Créa Somme , un outil pédagogique.

Dominique Pillon a présenté le dossier Créa Somme , un outil pédagogique.

Le 28 septembre à Péronne, dans la salle de la Meef (Maison pour l’entreprise, l’emploi et la formation) Santerre-Haute Somme, un seul porteur de projet était présent pour écouter Dominique Pillon, responsable du service La première démarche à Somme Initiative. Elle était entourée d’un représentant de la chambre des métiers, d’un cabinet d’assurances et d’un bureau d’expertise comptable. En revanche, le matin ce même atelier proposé à Ham, en partenariat avec l’Uperh, l’Union des partenaires économiques de la région hamoise, avait attiré trois porteurs de projet.
« Je suis demandeur d’emploi et j’ai un projet mais je ne sais pas comment commencer. Je viens donc glaner des renseignements pour m’aider dans mes démarches », explique Jean-Jacques, inscrit au Pôle emploi et accompagné de son épouse. Dominique Pillon a donc pu écouter les demandes de ce futur entrepreneur et lui présenter le cheminement à suivre. « Il est souhaitable qu’un porteur de projet soit accompagné. Avant de se lancer, il est important de travailler son projet en amont et de bien prospecter. Les partenaires peuvent vous aider mais le travail doit être là et vous êtes le seul acteur de votre projet », a expliqué l’animatrice.

Accompagnement gratuit
Chaque année ce sont environ 3 000 personnes qui s’adressent au service. Cet accompagnement gratuit, mis en place par Somme initiative, s’étend sur toute l’année puisque l’association offre un service de proximité réparti sur huit lieux du département. Ce service apporte des réponses individualisées selon les attentes et les besoins du porteur de projet, avec une approche concrète sur les futures réalités d’entrepreneur auxquelles le porteur de projet sera confronté.
Dominique Pillon a également souligné que le territoire a la chance d’être très confortable au niveau des aides apportées au futur entrepreneur, quelle que soit l’activité envisagée.

Le prêt d’honneur
Le prêt d’honneur peut être lui aussi un outil concret, fort apprécié des porteurs de projet. Dominique Pillon l’a d’ailleurs rappelé lors de ces ateliers. « Ce prêt d’honneur peut être un véritable coup de pouce pour consolider votre trésorerie en début d’activité. Le montant de ce prêt peut aller entre 1 000 et 8 000 euros à taux zéro. L’attribution de ce prêt est décidée par un comité auquel vous exposez votre projet. »
Les porteurs de projet présents à ces ateliers sont également repartis avec un dossier guide, un vrai outil pédagogique qui a pour but d’aider à la réflexion et à l’analyse dans la construction du projet de création ou de reprise d’entreprise. Chacun pourra donc remplir ce dossier qui sera le fil conducteur des échanges et sera un dossier de référence pour toutes les présentations lors du démarrage de l’entreprise.