Les comités d’entreprise font leur salon

Publié dans le numéro 3434 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Les salons de professionnels permettent aussi de créer des liens et d’échanger des cartes de visite.

Les salons de professionnels permettent aussi de créer des liens et d’échanger des cartes de visite.

L’édition 2012 du Salon des comités d’entreprise et collectivités de la Somme a connu un beau succès. Il a été plus fréquenté cette année que pour la première édition. En effet, à la mi-journée, les hôtesses d’accueil comptabilisaient déjà plus de 500 visiteurs de 180 structures différentes. Dans le département et dans les départements limitrophes (Pas-de- Calais, Aisne et Seine-Maritime), on recense 1 727 CE et 485 mairies.

Prestataires locaux
« C’est un événement qui s’adresse en particulier aux responsables d’achat des comités d’entreprise et des collectivités, explique Carmelo Filippone, directeur de France CE. Ils viennent chercher autant des offres de groupe que des avantages dont ils vont pouvoir faire profiter les salariés de l’entreprise. A cette période, ce qu’ils aiment surtout trouver, ce sont des offres cadeaux pour Noël : des coffrets et des produits gastronomiques, des paniers garnis… Les voyages sont aussi assez demandés. » La société, spécialisée dans l’organisation de salons professionnels, privilégie dans l’organisation et la location des stands les prestataires locaux pour favoriser le contact direct : 80 % des enseignes sont locales ou régionales. Dans les allées, des stands proposent aussi leurs services en matière de formation ou d’accompagnement conseil. « Là encore, nous répondons à une demande générale, explique le directeur de France CE qui organise une vingtaine de salons de la même veine sur la France entière. De plus en plus de délégués du personnel nous sollicitent pour avoir des renseignements sur le fonctionnement du CE, les plans de formation ou tout simplement sur des cabinetsconseils ou d’experts. »

« Relation de proximité »
Au programme des conférences d’ailleurs, cette volonté de répondre au besoin d’information se voit à travers les thèmes abordés : Les comités d’entreprise et l’Urssaf (cotisations, bons d’achat, Cesu…), Vers une certification des comptes des CE : comment s’y préparer ? Comment optimiser la gestion de votre budget… Parmi les exposants, la plupart étaient satisfaits de la journée et de la fréquentation du salon d’Amiens. Pour autant, certains ne se faisaient guère d’illusion. « Si on est venus faire le salon, c’est parce qu’on se devait d’être présents », explique ainsi le représentant d’une société. « Nous devons maintenir une relation de proximité avec nos prospects, explique l’un d’eux. Mais lorsqu’ils veulent organiser un voyage, un séminaire, ou obtenir des renseignements sur un sujet en particulier, c’est sur Internet qu’ils vont chercher. La seule chose positive, c’est que s’ils nous ont rencontrés ou s’ils ont même juste vu le logo sur notre stand, ils vont nous reconnaître et peutêtre plus se diriger vers nous. Il y a du monde et l’ambiance est sympa mais faire un salon, ça coûte cher et ce n’est plus autant nécessaire qu’avant. »