La communication par le sport

Publié dans le numéro 3434 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

« Se la jouer collectif plutôt que perso » : le credo de Parenavisasport, un des produits de Parenasport.

« Se la jouer collectif plutôt que perso » : le credo de Parenavisasport, un des produits de Parenasport.

Si l’on devait résumer le leitmotiv de Parenasport, ce serait sûrement par « le sport sur mesure ». A seulement 22 ans, Antoine Verkest est un jeune créateur d’entreprise au parcours atypique. Cet étudiant en Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives), diplômé d’une licence de management sportif spécialisé, a toujours voulu devenir son propre patron tout en alliant son activité professionnelle avec sa passion première : le sport. « C’est vital pour moi. Je voulais créer une entreprise à moi. Je n’aime pas l’autorité et je n’avais aucune envie de poursuivre plus avant des études. Je savais depuis longtemps ce que je voulais faire de ma vie », affirme le nouveau chef d’entreprise également pilier depuis l’âge de 6 ans de l’équipe première des Ecureuils, autrement dit les joueurs de roller hockey qui évoluent en élite tout de même. Aujourd’hui, il joue sur un autre terrain, économique celui-là, en s’attaquant au marché non pas amiénois mais français avec une marque et un produit original. Les clubs sportifs sont en effet toujours à la recherche de budget et les entreprises, quant à elles, recherchent souvent des clubs dans lesquels injecter un peu, voire beaucoup, d’argent. « Les clubs ont certes des commerciaux pour cela. Mais moi je vais savoir apporter le petit plus qui saura convaincre l’entreprise. Je vais dans l’entreprise, je connais ses besoins et je sais de quoi je parle lorsque cela concerne le sport », poursuit Antoine Verkest qui vient de créer avec Parenasport un concept simple mais auquel il fallait penser : le partenariat sportif sur mesure.

Quand le sport devient spectacle
Avec la carte Parenavisaport Amiens Métropole, Antoine Verkest propose cette fois des abonnements en commun pour plusieurs sports amiénois. Au-delà des vitrines que sont pour Amiens l’ASC football ou encore les Gothiques en hockey sur glace, d’autres sports collectifs alignent les bons résultats. Les Spartiates d’Amiens, champions de France de football américain, l’Amiens Longueau Métropole volley-ball, dont l’équipe féminine vient d’accéder à la Pro B, les Ecureuils d’Amiens, qui jouent en championnat de France Elite de roller hockey, et l’Amiens Picardie hand, qui évolue en Nationale 2 masculine, sont unis cette année sur une carte d’abonnement commune. Une démarche originale et unique en France, menée avec Parenasport qui assure la commercialisation et la promotion de cette carte auprès du grand public. Les cartes Parenavisasport existent en trois versions : 15, 20 ou 30 entrées vendues respectivement 38, 44 et 60 euros. Des tarifs spéciaux sont également proposés pour les collectivités, CE, étudiants et licenciés sportifs. « Ces entrées sont utilisables lors des matchs de championnat des quatre clubs, il est possible d’utiliser plusieurs entrées pour un même match. Outre sa grande souplesse d’utilisation et la diversité qu’elle offre, cette carte permet aussi de bénéficier d’un prix d’entrée environ 50 % moins cher que celui de la billetterie classique des clubs. Elle offre également divers avantages dans des enseignes et commerces locaux. Les bénéfices de la vente de cette carte sont partagés de manière égale entre les quatre clubs partenaires », reprend le directeur général de Parenasport qui compte par là même offrir du sport de haut niveau et un spectacle sportif de qualité aux Amiénois. Si le concept marche bien, pourquoi ne pas l’étendre alors à d’autres sports sur Amiens, et aussi le développer dans d’autres villes comme Lille, Rouen ou Montpellier… Antoine Verkest a des idées à la pelle et des rêves plein la tête. C’est cela aussi la magie du sport.