La carrosserie Poret change de propriétaire

Publié dans le numéro 3434 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Philippe Dalle (à d.) et M. Poret.

Philippe Dalle (à d.) et M. Poret.

Ayant été durant plusieurs années responsable carrosserie sur un site à Compiègne, je connais bien le monde de l’automobile », explique Philippe Dalle. Lorsqu’il apprend par l’intermédiaire d’un commercial que M. Poret cherche à céder son affaire, le Compiégnois est très vite intéressé.

Une reprise en douceur
Séduit par le potentiel de l’entreprise, Philippe Dalle découvre les différentes activités de l’entreprise avec le futur retraité qui a bien voulu l’accompagner durant quelques mois dans cette reprise d’activité. « Cet accompagnement se déroule dans les meilleures conditions. L’alchimie s’est faite tout de suite. M. Poret va me céder son entreprise qu’il a créée voilà plus de trente ans. Cela reste son bébé et j’apprécie cet accompagnement qui va durer jusqu’en décembre. Il me présente et m’ouvre des portes », explique le repreneur ravi de cette entente.
L’entreprise Poret, qui gardera d’ailleurs le même nom, est spécialisée en carrosserie et en dépannage routier 24 heures sur 24, plus particulièrement sur l’axe autoroutier A1 et A29, l’entreprise étant située juste à l’entrée de l’autoroute A1. Le garage possède près de 25 voitures en prêt. Elle joue également le rôle de fourrière, sans oublier l’activité mécanique automobile et peinture.

Des prêts à taux zéro
Pour reprendre cette activité, Philippe Dalle a été obligé de passer son permis poids lourd. Ensuite, il est allé frapper à toutes les portes pour présenter son projet. « Somme entreprendre m’a aidé en finançant 15 000 euros à taux zéro, ainsi que la chambre des métiers qui m’a alloué un prêt de 30 000 euros, également à taux zéro en tant que repreneur », explique le nouveau chef d’entreprise. Philippe Dalle travaille avec une secrétaire, une comptable, deux mécaniciens, un peintre et deux dépanneurs à mi-temps.
Si la société a un carnet de commandes bien rempli, le nouveau chef d’entreprise envisage d’élargir ses activités. Il aimerait louer des voitures sous une enseigne nationale. « Nous sommes très près de la gare TGV et un grand nombre de personnes cherchent à louer des voitures à la sortie du train », constate Philippe Dalle. Il envisage également la vente de véhicules d’occasion avec une concession de voitures sans permis. L’entrepreneur ne manque pas d’idées.