La biscuiterie bio (re)fait vivre les saveurs

Publié dans le numéro 3432 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Le couple s’est installé à Attichy, dans un milieu rural, pour rester dans leur logique et mode de vie. « La mairie nous a beaucoup aidés », signale le couple.

Le couple s’est installé à Attichy, dans un milieu rural, pour rester dans leur logique et mode de vie. « La mairie nous a beaucoup aidés », signale le couple.

Manger bio c’est un mode de vie, une façon de penser mais aussi une manière de redécouvrir des goûts et des saveurs, souvent bien trop noyés dans la fabrication industrielle avec d’autres ingrédients. Et c’est dans ce but qu’Isabelle et Benoît fabriquent leurs biscuits secs et moelleux et proposent de 15 à 20 références, essentiellement à base d’huiles essentielles et fruits confits. Mais pas seulement. « Tous les biscuits ont une recette différente. La plupart des pâtissiers ont une base commune à tous les gâteaux alors que nous ce n’est pas le cas : à chaque fois, c’est différent », explique Benoît Amiel. La traditionnelle farine n’est pas leur ingrédient fétiche et ils utilisent d’autres matières premières comme la poudre d’amande, de noisette ou de noix de coco, tout en bannissant l’huile de palme.

Le goût et la qualité
Mais fabriquer des biscuits bio, même si c’est un plaisir pour ces passionnés, n’est pas une mince affaire. La méconnaissance de ces produits ne pousse pas nécessairement les amateurs de pâtisserie vers des biscuits bio. Ces deux pâtissiers se démarquent donc par la qualité et le goût qui ressortent grâce à l’utilisation de produits naturels et leur savoir-faire. « Nous élaborons nos recettes pour que nos produits soient intéressants pour les clients », souligne Isabelle Amiel. En entrant dans la boutique, les clients trouvent des saveurs inattendues, comme des biscuits à la cacahuète ou au gingembre, ce dernier fait d’ailleurs fureur. Mais il ne faut pas s’y méprendre : le chocolat reste la star. « Nous travaillons le biscuit au chocolat car c’est une saveur incontournable, alors nous rajoutons de l’orange par exemple… C’est une redécouverte des goûts », explique la jeune commerçante.

Un travail de passionnés
Ce projet, concrétisé il y a un an, est mûrement réfléchi. Le couple d’entrepreneurs a travaillé longtemps dans le bio et a décidé de vendre ses propres produits. « Nous voulions un produit convivial et nous sommes passionnés de pâtisserie, confie Isabelle Amiel. Le biscuit s’est donc imposé naturellement. » Logiquement, le couple propose également aux clients du thé et de la bière de fabricants locaux.
Même si ce projet a tout l’air d’être l’aboutissement d’un rêve, le travail n’en reste pas moins ardu. C’est ensemble que ces deux férus de pâtisserie confectionnent les gâteaux : près de 70 heures par semaine pour 4 000 paquets de 150 grammes confectionnés par mois. De même pour les recettes, aux huiles essentielles par exemple, une longue réflexion a été menée : il a fallu un an à Isabelle Amiel pour trouver les bons dosages. Mais ce temps de réflexion ne fait pas peur au couple : dès cet automne, une nouvelle gamme de biscuits va sortir… pour le plus grand bonheur de leurs fidèles clients mais aussi celui des amateurs de bons biscuits.