De nouvelles ambitions pour Clarilog

Publié dans le numéro 3434 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Le pôle commercial sédentaire sera renforcé au fil du développement de l’entreprise.

Le pôle commercial sédentaire sera renforcé au fil du développement de l’entreprise.

Spécialisée dans l’édition de logiciels pour la gestion de parcs informatiques, l’entreprise Clarilog a connu, depuis sa création en 2003, une forte croissance. Un succès qui aurait pu s’arrêter brutalement en 2011, suite à des difficultés. Placée en redressement judiciaire, l’entreprise a été rachetée en décembre dernier par Jean-Paul Rosette, un entrepreneur belge à la tête du groupe FleXos, spécialisé dans l’informatique et les produits innovants. « L’équipe est la même, avec une expérience, un savoir-faire etune connaissance du métier et de ses clients », explique Julie Etienne, chef de produit qui travaille dans l’entreprise depuis le début de l’aventure. « L’entreprise a retrouvé une situation financière saine », ajoute-t-elle. L’entreprise devrait réaliser cette année 1,5 M€ de chiffre d’affaires. Le portefeuille clients est présent dans tous les secteurs d’activité (services, industries, commerces et administrations). Parmi les références régionales, on y trouve les centres hospitaliers de Senlis et de gérontologie de La Fère et Le Creuset, et des entreprises nationales connues, comme Aubade, Delsey, Continental ou Michelin.

Développer une version cloud
Le nouveau dirigeant, Jean-Paul Rosette, a fixé une nouvelle stratégie et des perspectives de développement. La société s’est organisée afin de délivrer une nouvelle génération de solutions à destination des entreprises, intégrant la plupart des innovations technologiques habituelles. Ainsi, le pôle recherche et développement travaille sur de nouvelles applications du logiciel, dont celle de la gestion des immobilisations et des équipements de bureau. Les équipes planchent aussi sur une version cloud du logiciel maison. Un marché naissant qui s’annonce prometteur. Clarilog vient de rejoindre le cluster « cloudcomputing » de Saint-Quentin et proposera aux futurs étudiants du master cloudcomputing de l’Insset de rejoindre les équipes pour apporter leur dynamisme et des idées nouvelles. Sans oublier des applications mobiles qui permettront de gérer au plus près et en temps réel le parc informatique, les immobilisations et l’équipement mobilier. L’entreprise saint-quentinoise est innovante à plus d’un titre : de nombreux brevets ont été déposés et d’autres sont en cours d’analyse en vue de l’obtention de certificats et de subventions d’innovation. « Pour mener à bien ce développement, l’entreprise renforce son pôle recherche et développement avec le recrutement de trois nouveaux développeurs. Les recrutements concerneront aussi l’équipe commerciale sédentaire qui se fera au fur et à mesure du développement », précise Julie Etienne.

Se renforcer sur le marché national
Cette stratégie sera axéeprincipalement sur l’Hexagone. Pour autant, les marchés étrangers ne seront pas mis de côté. Mais au lieu de les prospecter en direct, Clarilog développera des partenariats locaux en s’appuyant sur des acteurs reconnus. Tous les critères de garantie de succès sont réunis : un marché porteur, une solution performante et appréciée, une entreprise bien gérée, une maîtrise des coûts, une structure financière solide et une croissance rapide. Clarilog ne manque donc pas d’ambition pour venir concurrencer les produits des quatre leaders du marché que sont IBM, HP, CA et BMC Software.Clarilog retrouve une nouvelle dynamique dans une ville qui veut faire des nouvelles technologies et du cloud computing son nouveau moteur économique.